Biographie

Martine Cadière vit entre Waterloo et le Périgord Noir.  Auteure et conférencière, elle est membre de l’Association des Ecrivains belges et de l’Association des Conférenciers de langue française. Elle écrit essentiellement des romans policiers contemporains dont le sujet est toujours une femme mythique, qui a des combats à mener et des idées à défendre.  Un gendarme Corse, malin et suprêmement courtois, dirige les enquêtes.    

 

Son premier roman « Sang pour Sand » a été adapté en été 2007 par la compagnie « Gâs du Berry ».  Elle écrit également pour le théâtre, et le spectacle « Quand les lettres prennent des notes… » a été créé en mars 2005 à l’espace Michel Boujenah d’Andenne.  Elle présente ses conférences dans diverses associations (Conseil d’éducation permanente de l’ULB, Alliance française, vie féminine, Théâtre-poème, antennes inter-universitaires, etc…) et rédige pour divers magazines littéraires et informatifs.  Elle est membre de l’association « les amis de George Sand », membre de la Société "des amis de Colette" et académicienne de Provence.

Ecrivain conférencière

  • Membre de l’Association des Ecrivains Belges de langue française
  • Membre de l’Association des Conférenciers Francophones
  • Membre de l’Association des « Amis de George Sand »
  • Académicienne de Provence

Bibliographie

  • Nouvelles (Bleu d’encre, Inédit, le Non-dit, etc…)
  • Petits crimes nécessaires : nouvelles « noires »,Ed. Cheminements 2006
  • Sang pour Sand, roman, Ed. Cheminements, 2005, polar dédié à George Sand
  • La dernière danse de Joséphine, roman, Ed. Cheminements, 2008, polar dédié à Joséphine Baker
  • Quand les lettres prennent des notes, théâtre, CCAndenne et Bozar                                        
  • Sarah mourait si bien : roman, Ed. Dricot, 2009, polar dédié à Sarah Bernhardt
  • Encore un jour sans Giroud : roman, Ed. Dricot, 2011, polar dédié à Françoise Giroud
  • La dame qui fuit Saint-Tropez : roman, Ed. Mols, 2013, polar dédié à Colette
  • L'été des rats : roman, Ed. Mols, 2016, polar dédié à Jacques Prévert

Prix littéraires

  • Petits crimes nécessaires : la nouvelle « le miroir » primée par Arts et lettres de France (2006)
  • La dernière danse de Joséphine : Prix d’honneur du Roman, Académie poétique et littéraire de Provence (2008)
  • 1er prix, catégorie nouvelles, concours littéraire « la tête en l’air », Beaumont-en-Périgord, 2009, pour « Souvenirs d’une grabataire »

Conférences

  • George Sand, une femme libre… 
  • L’histoire du roman policier du 19ème à nos jours : le polar est-il vraiment affaire de  société ? 
  • Joséphine Baker, résistante et militante en Périgord
  • Sarah Bernardt, icône du théatre et de l’Art Nouveau 
  • Agatha Christie, choix et nécessité d'écrire
  • Françoise Giroud, la griffe et la plume
  • Les passions de Colette
  • Sagan, un certain sourire
  • Anne Frank, graine de mémoire
  • Maria Callas, la femme qui réinventa l'opéra
  • Frida Kahlo, entre souffrances et passions
  • Jacques Prévert, le poète magnifique
  • Simone Veil, femme politique et moderne.
  • Honoré de Balzac, galérien des Lettres.

(conférences présentées dans diverses associations : Conseil d’éducation permanente de l’ULB, Alliance française, Collège de Belgique, vie féminine, Théâtre-poème, antennes inter-universitaires ULB-UCL, bibliothèques, Maisons de la laïcité, Centres Culturels, etc…)

Revue de presse

  • Jacques Frank (la Libre Belgique) : "Martine Cadière raconte avec l'art     de tenir en haleine..."
  • Ghislain Cotton (Le vif Express) : "Ecriture élégante, dialogues pleins d'alacrité..."
  • Marie-Marthe Schuermans (Kpital Magazines) : "Le lecteur ne lâche le livre que pour raison impérieuse..."
  •  Emilie Delpeyrat (Le Sud-Ouest) : "C'est une as du polar..."
  • Le journal du Périgord : "Superbe générosité d’une écriture ample… "